logo1
Couronne des Antiennes


Qu’est-ce qu’on invoque avec les Antiennes « O »

On invoque Notre-Dame-du-Bon-Remède ou Notre-Dame-du-Bon-Rachat, dévotion chère à l’Ordre de Ste-Trinité et des captifs. Notre-Dame-du-Bon Remède, c’est la Vierge Marie qui collabore au bon rachat du captif, à son rétablissement, à sa restauration, à sa santé.

Au cours de l’Avent, la liturgie fait la
neuvaine de Noël du 17-23 décembre. Les antiennes du Magnificat, aux Vêpres, commencent par « O ». D’où le titre de Notre-Dame-des « O ». Au Guatemala, il y a une église dédiée à N.D. du Remède dont la particularité est de réciter les antiennes « O ».

C’est saint Simon de Rojas (1552-1624), trinitaire espagnol, grand dévot à la Vierge Marie qui propagea la dévotion à
N.D. des « O » ou à N.D. de l’Expectation ou de l’Attente. Marie qui attend la libération du Peuple (selon le cantique de Siméon).

Chaque antienne comprend trois éléments :

  1. elle commence par un « O »

  2. elle donne un titre à Jésus : ô sagesse, ô Adonaï, ô soleil de justice…

  3. elle demande la venue : VIENS pour le rachat, la libération…



Comment réciter la couronne des Antiennes « O »

Notre Père

O Sagesse du Très Haut
Qui dispose de toutes choses avec fermeté et douceur
Viens
Et montre-nous le chemin de la prudence.
Ave Maria

O Adonaï
Pasteur de la Maison d’Israël qui a guidé ton Peuple à travers le désert et lui a donné la Loi de Moise
Viens
Nous racheter avec puissance
Ave Maria

O Fils de Jesse
Signe pour les Peuples
Viens
Nous libérer sans tarder
Ave Maria

O Clé de la cité de David
Toi qui ouvres les portes du Royaume de Dieu
Viens
Libérer les captifs.
Ave Maria

O Soleil de sainteté
Splendide éclat de la lumière éternelle
Viens
Illuminer ceux qui gisent dans les ténèbres et dans l’ombre de la mort.
Ave Maria

O Roi des nations
Et pierre angulaire de l’Église
Viens
Sauver l’homme que tu as façonné d’argile.
Ave Maria

O Emmanuel
Roi et législateur que le peuple attend comme Sauveur
Viens
Nous sauver.
Ave Maria




On termine avec le Magnificat de la Vierge

Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon sauveur.
Il s’est penché sur son humble servante,
désormais les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles, saint est son Nom.

Son amour s’étend d’âges en âges sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés, il renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël, son serviteur, il se souvient de son amour.
De la promesse faite à nos Pères (Jean et Félix)
en faveur d’Abraham et de sa descendance à jamais.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit
Maintenant et pour les siècles.




Qui sont concernés dans les Grandes « O »?


Les Antiennes « O » nous invitent à prier pour la libération des personnes surtout les captifs. Les Constitutions de l’Ordre, no 5, les énumèrent :

Les persécutés pour la foi : ils souffrent la persécution à cause du Christ; leur foi est en danger. Menacés d’apostasier pour récupérer la liberté.

Ceux qui sont dépouillés de leurs droits à la liberté et à la justice.

  1. Ceux qui sont soumis à des souffrances et à des misères physiques et morales : veuves, esseulés, angoissés, déprimés…

  2. Les pauvres et les abandonnés à qui il faut venir en aide par des œuvres de miséricorde et d’assistance sociale.

  3. Ceux qui ne croient pas encore au Christ et pour les missionnaires.

  4. Les prisonniers, les condamnés aux travaux forcés, les exilés.

  5. Les chrétiens qui ont besoin d’être aidés ou fortifiés dans leur foi par un service ministériel : paroisse, écoles, pastorale…