logo

Statue de Jean de Matha à Faucon de Barcelonnette, en France

Stacks Image 4310
L’Ordre de la Très Sainte Trinité et des Captifs a été fondé le 28 janvier 1193 par Saint Jean de Matha et sa règle de vie distincte reçue sa reconnaissance canonique le 17 décembre 1198 par le Pape Innocent III.
Son fondateur, Jean de Matha naquit vers 1154, dans un petit village des Alpes appelé Faucon, près de Barcelonnette. C’est au cours de cette période de la fin du XIIe siècle que Jean de Matha fut sensibilisé par les maux de la société de l’époque en rapport à l’esclavage humaine.
Suite à son ordination presbytérale, au cours de sa première messe célébrée le 28 janvier 1193, fête de Sainte Agnès, Jean de Matha fut inspiré sur ce que serait l’orientation spirituelle et apostolique de ce nouvel Ordre religieux : « Gloire à la Trinité et aux captifs, liberté ». Cette inspiration est représentée depuis ce jour sous la forme d’un Sceau.
Aujourd’hui encore, l’Ordre de la Très Sainte Trinité et des Captifs, après plus de 800 ans d’histoire, se dévoue auprès des persécutés à cause de leur foi, des esclaves, des prisonniers, des immigrants, des personnes éprouvées par la misère humaine en plus de partager d’autres apostolats importants pour l’Église.
L’Ordre de la Très Sainte Trinité compte aujourd’hui plus de 600 religieux présents dans plus de 30 pays regroupés en provinces, en vicariats et en juridictions missionnaires.
Cette page web a pour but de vous présenter l’Ordre de la Très Sainte Trinité et des Captifs de la province du Sacré-Cœur de Jésus, regroupant le Canada, la France, et le Moyen Orient.

Bulletin "Écho trinitaire" du mois de juin 2016